AH! LES ANNEES CHADLI

Publié le par El Hiya

Adieu Chadli Bendjedid, je t’aimais bien, tu étais là et on n’y faisait pas attention. Tu fus le compagnon de nos plus belles années et on l’ignorait. Apres les années de plomb de Boumediene, tu nous a apporté l’espoir. Une bouffée d’air pur.

        J’ai entendu parlé de Chadli alors qu’il était chef de région militaire. C’était au milieu des années 70. Je venais alors d’entamer ma carrière professionnelle dans la direction des infrastructures et des équipements (DIE) d’Oran. Le premier projet qui me fut confié alors était le projet d’évitement de Bousfer plage vers le complexe des andalouses. Comme c’était en plein mois d’août, il va sans dire que j’ai joins l’utile à l’agréable en profitant au maximum de la mer. Mes nouveaux collègues oranais, heureux de faire connaître la région à quelqu’un venant de la wilaya de Constantine, m’ont montré la villa du colonel Chadli avec un respect mêlé de crainte. J’ai beau repassé plusieurs fois par là je n’ai jamais pu l’apercevoir. L’Algérie était alors au tout militaire, la base d’aviation entre Bousfer-plage et Bousfer village était là pour me le rappeler chaque jour. Les avions de combat, des MIG sûrement, n’arrêtaient pas de virevolter dans le ciel, je mis longtemps avant de m’habituer à leur bruit assourdissant. Chadli était alors vraiment populaire auprès des habitants de la région… (To be continued).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article